Cyriac Gbogou

Pendant ma rencontre avec Cyriac Gbogou, je n’ai pas cessé de rire à cause de ses petites parenthèses, son style de rappeur pour parler (Rires). Il est gentil, humble, très simple, on ne peut pas s’ennuyer avec lui. Il est également l’une des personnes les plus importantes de la blogosphère ivoirienne et il a de nombreux projets pour elle. Il est donc important pour vous de découvrir Cyriac Gbogou.

NOTRE HISTOIRE :
Je n’avais jamais rencontré Cyriac avant l’interview mais j’avais lu plusieurs billets à son sujet sur des blogs. Il y a eu aussi et surtout (ce qui me l’a fait vraiment connaitre), le 04 Janvier 2013 lorsque sur Twitter défilaient des informations selon lesquelles Cyriac Gbogou et Diaby Mohamed avaient été incarcérés pour avoir aidés des familles victimes pendant le « Drame du Plateau ». Ils ont reçu un grand soutien de la webosphère ivoirienne pendant cette épreuve jusqu’à leur libération (en fin de journée).

Lorsque Cyriac a accepté de me rencontrer, il m’a aussi invitée à un moment d’adoration avec son groupe de prière: c’était merveilleux. Le travail que je fais ne me permet pas d’avoir ces moments et en plus à cet instant j’en avais besoin. Merci Cyriac pour l’invitation 🙂 . (Cyriac: De rien oohh,à Dieu soit la gloire, reviens quand tu veux même).

Cyriac2

INTERVIEW :

1) Présentes-toi en nous parlant aussi de la création de ton blog (la date et ce qui t’a motivé à le créer)?
Je suis Cyriac Gbogou, ivoirien, formateur, entrepreneur social, blogueur et je blogue depuis 2010 seulement (je suis un petit blogueur oohh, je suis nouveau).

Pour l’inspiration, elle me vient d’un ami qui s’appelle Israël Yoroba. Pour moi c’est le pionnier du blogging en Côte d’Ivoire et c’est lui que j’ai essayé de suivre. Il est plus qu’un ami, c’est mon frère et il insistait tout le temps pour que je crée un blog. Au départ, c’était très compliqué, je n’écrivais rien et c’est lui qui me disait « mais Cyriac cela fait près d’un an que je ne vois plus tes écrits ». Et j’ai blogué petit à petit. Il y aussi un autre ami qui s’appelle Jean-Patrick Ehouman qui m’a mis sur la piste du Blogging. Donc voilà.

2) Quel message voudrais-tu transmettre à travers ce blog ?
Quand j’ai créé le blog c’était d’abord pour parler de Dieu et ensuite de mes « affairages* » (Rires). Mais après le monde entier commence à te lire, tu vois qu’il y a des gens qui sont à l’extrémité de la terre qui te suivent, cela fait stresser et amène donc à mettre un peu de sérieux dans ce qu’on fait. Malheureusement je n’ai pas encore de niche, c’est compliqué pour moi d’en avoir une parce que je veux parler de tout et de rien à la fois. Sur mon blog, vous le constaterez, je développe tous les sujets, tout ce que j’entends, tout ce que je vois, tout ce que je fais, c’est ce que j’essaie de matérialiser sur mon blog.

3) Peux-tu nous raconter ton expérience avec Mondoblog ?

Cyriac5
D’abord je ne suis pas « Mondoblogeur », je suis plutôt comme certains aiment le dire, un mentor (Mais en vrai, je ne suis pas mentor hein, mais menteur sur mondoblog, juste pour rire). Je suis fier de cette famille de Mondoblog. J’ai appris beaucoup de choses avec certains, et cela fait réaliser que sur internet, dans la blogosphère, il n’y a ni grand ni petit. Tout le monde peut bloguer pourvu qu’on soit humble et qu’on cherche à apprendre des autres.

Pour l’expérience Mondoblog qu’on a eu à Dakar récemment, j’ai partagé ma petite expérience et c’était vraiment formidable. J’ai  aussi rencontré de nombreuses personnes, car c’était plus de 50 blogueurs venus du monde entier. Chacun avait sa petite touche et c’est ce qui fait la particularité du groupe. Pour dire que Mondoblog c’est vraiment le monde du blogging francophone et aussi une nation arc-en-ciel puisqu’il y avait presque toutes les nationalités représentées avec qui on a beaucoup appris, ris, mangé du riz au Thialy grâce à RFI.

4) Tu as décidé malgré le poste que tu occupais à IBM en qualité d’apporteurs d’affaires de démissionner pour vivre ta passion. Est-ce que cette prise de décision a été facile?
Cette décision n’a vraiment pas été facile, c’est une décision de vie. Et même actuellement ce n’est vraiment pas facile (je suis même sur le marché, si vous voulez me prendre dans votre société, je sais faire de la communication et beaucoup d’autres choses, je suis en promotion actuellement même,Rires).

Mais franchement, je ne la regrette pas parce que cela m’a permis de rencontrer beaucoup de merveilleuses personnes comme toi, de faire beaucoup de choses mais surtout de faire ce que j’aime, ma passion à savoir parler d’internet et de toujours être en contact avec.

5) Plusieurs articles sur des blogs ont permis de connaitre les détails de l’affaire du « drame du plateau ». Je ne t’en demanderai pas plus. Mais peux-tu me dire quelles sont les leçons que tu as tirées de cette expérience ?

Cyriac4

Cette histoire du 4 Janvier 2013 a été un gros malentendu. Je pense que si tout le monde avait compris le bien-fondé de nos actions on ne serait pas arrivé à ce gros malentendu. Mais je retiens plusieurs leçons de cette expérience.

D’abord, cela te fait comprendre que nous sommes encore à l’ère où la technologie n’est pas perçue par tous de la même manière et qu’il faut surtout faire beaucoup attention. Il faut savoir comment agir, comment parler et ne pas parler pour parler. J’ai aussi compris que la liberté d’expression à encore du chemin sous nos cieux. Mais cela ne me fera pas abandonner le combat parce que l’Afrique a encore besoin de ce genre d’expérience pour faire comprendre aux uns et aux autres qu’il y a du travail encore à faire pour l’expansion d’internet ici. Le travail c’est de véhiculer le message d’internet un peu partout, c’est-à-dire faire comprendre aux gens pourquoi ils doivent l’utiliser et se l’approprier.

Dieu merci, cette expérience a aussi permis de faire comprendre aux gens l’importance du blog, parce que depuis près de 3 ou 4ans, quand on parlait de blog en Côte d’Ivoire, c’était un peu prêcher dans le désert. Mais aujourd’hui tout le monde en a une notion grâce à cette arrestation. Une autre chose aussi, c’est que nous avons été grandis parce que nous avons lié des relations avec beaucoup de personnes influentes et importantes. (Ils ont fait notre publicité gratuitement, demain arrêtez nous encore hein, mais ne nous tuez pas oh, Rires)

6) La communauté ivoirienne présente sur Twitter utilisent beaucoup les hashtags #Kpakpatoya et #CourCommune dont tu es respectivement le Père et le chef  (lol). Peux-tu nous raconter l’histoire de leur création ?
Franchement, je mets une grosse somme en jeu pour celui qui va me dire pourquoi on m’appelle le Chef de la communauté Web Ivoirienne, parce que je ne sais pas pourquoi on m’appelle de la sorte. Il y a vraiment de l’argent en jeu, je suis sérieux. Je cherche d’abord qui m’a donné ce nom parce qu’il m’a mis dans les problèmes. (Rires)

D’abord ce n’est pas moi personnellement qui ait créé ce hashtag. C’était en France et je crois que Julie Owono (@julieowono) et Mariam Diaby (@macmady) devaient se rencontrer pour manger de l’attiéké* et elles l’ont fait sans nous inviter. Donc c’est là qu’on a créé le hashtag pour en parler et quelques semaines après on voyait le hashtag faire partir des meilleurs trend c’est-à-dire des hashtags francophones les plus utilisés.

Et je me souviens aussi qu’une nuit on a passé notre temps à se faire remémorer tous les anciens et bons tubes ivoiriens avec Israël Yoroba (qui était encore en France) et d’autres personnes. Et Il y a également @Necemon qui est en Angleterre qui a décidé de créer un site web #kpakpatoya gratuitement. Donc voilà un peu l’histoire.

En fait, « #Kpakpatoya est une famille ». Ceux qui font partis de la famille  sont tellement nombreux que je ne pourrai pas tous les citer (chers tous, ne vous fâchez pas si  votre nom  n’est pas ici hein, pardonnez). Mais entre autres il y a le co-fondateur Marc-antoine dit @Ceschod (ton pseudo là est difficile à prononcer ooh, lol), @macmady, @yoroba, @Sarahbaudoua et sa soeur Marie-Ange Baudoua @MaryMary225 en France, @Attou_225 (la cheftaine du #kpakpatoya), le kôrô* Abou @SyllaAbou, @DocteurK_, @PrinceDonK, @fouss_k, @katsuiro, Yasmine @yasmi_yasmine, Moussa Bamba @Be_hem, @furiatito, @Gugustt (digne représentant du #kpakpatoya au Faso), @Toussine au Togo, Sika H @6kWeb au Sénégal, Tasha @Taisha1201, YeoKanigui (lui c’est le fracasseur quand il arrive c’est pour mélanger tout le monde dans la #Courcommune lol), @Elvire_A, @Bobydjo225, @Yehnidjidji, Fleure N’doua @Fleur_M, Stéphane K @iamstephanek, @Meldyjay, @Anta_S, @kanazan, @AnnaIvory, @Yannelly, Tata Clarisse Sakia @misssiaka et depuis peu @Mycho en guadeloupe… (Visitez le fil #Kpakpatoya pour connaitre la famille)

La cour commune c’est Yeo Kanigui qui en est le responsable. Elle a été créée pour vivre dans un cadre de famille. Mais je ne suis pas le chef de tout ça.

7) Quel(s) mot(s) de fin pour encourager toutes les personnes qui ont débutées le blogging et celles qui souhaitent bloguer?

CBI
Pour pouvoir bloguer, il faut être passionné, car il ne faut pas le faire juste pour une envie, cela n’a pas de sens. Il faut chercher à faire véhiculer un message parce que vous ne savez pas qui peut lire votre blog. Il peut être lu par des personnes qui ne sont pas en côte d’ivoire, par des autorités… Aussi, est-il important d’avoir votre propre style pour bloguer, ne cherchez pas à imiter quelqu’un.

Rejoignez aussi La Communauté des Blogueurs Ivoiriens sur Facebook qui donne des astuces sur la manière de bloguer, comment rédiger son billet, comment garder et classer les idées qu’on a…

Restez aussi à l’écoute car il y aura bientôt le BlogCamp qui sera organisé en Côte d’ivoire.  Ce sera un moment de rencontres entre de nombreux blogueurs d’ici, de la sous-région et d’ailleurs qui ont déjà confirmés leur présence, donc restez connectés pour les informations.

Derniers mots :
Merci, Merci, Merci,
Aurevoir, Aurevoir, Aurevoir… (Rires)

Affairages*: propos concernant de petites histoires, des personnes, mais non médisants

attiéké*: sorte de couscous de manioc

kôrô*: personne la plus âgée d’un groupe et la plus respectée

Crédit photos: Cyriac Gbogou, Siam Marley et la CBI

REFERENCE INTERNET
Retrouvez Cyriac Gbogou sur:
Blog personnel : Le Blog de Cyriac: https://cyriacgbogou.ci
Page facebook : Le Blog de Cyriac
Twitter : @cyriacgbogou

Votez pour son blogueur favori
A vos souris…Top départ… et « Clic »

Publicités

5 commentaires sur « Cyriac Gbogou »

  1. Enfin je redécouvre encore Cyriac. A Dakar, je l’ai découvert pour un laps de temps. Je pense qu’avec cette interview, je comprends un peux qui il est…Et son combat m’encourage vraiment à aller de l’avant. Avoir été arrêté pour assistance? Il y a de quoi encourager son combat.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s