Vladimir Aman: Son Combat Contre La Cybercriminalité En Côte D’ivoire

Vladimir est un jeune ivoirien qui a décidé de se consacrer à la lutte contre la cybercriminalité en Afrique francophone et plus particulièrement en Côte d’Ivoire. Son combat se fait par le moyen de la sensibilisation à travers son blog mais aussi de séance de formation dans des écoles et autres lieux où il est sollicité. A travers, ces lignes qui suivent, j’espère que vous en  saurez plus sur lui et sur ce fléau qui est devenu de plus en plus répandu dans nos nations africaines. Bonne découverte !

LDA : Que pouvons-nous savoir sur toi que tu n’as pas écrit en présentation sur ton blog?

Vladimir : J’ai fait une formation universitaire aux antipodes du métier et de la carrière que j’embrasse. De plus je n’ai pas suivi de cours de sécurité informatique ou de programmation, mais ma passion pour cette discipline m’a poussé à me cultiver en la matière et arriver à un niveau suffisant de compréhension des enjeux de la cybersécurité.

Je suis une sorte d’hyperactif qui touche à tout, de l’infographie au développement web en passant par le hacking, le droit, etc. Je fais de la musique assistée par ordinateur dans mon home studio et je me mets au développement d’applications. En somme, je suis toujours à la recherche de nouveaux défis.

Pourquoi t’intéresser à la cybercriminalité alors qu’il y a beaucoup d’autres thèmes en relation avec les TIC? 

Tout d’abord, parce que j’ai fait la criminologie qui a pour but d’étudier les manifestations du crime en général, ainsi que les auteurs, les modes opératoires et la réponse de la société au crime. Et vu que j’étais fasciné par la possibilité de perpétrer le crime dans un environnement virtuel échappant totalement aux règles classiques du crime, j’avais trouvé le terrain d’étude idéal.

Ensuite, le fait que je côtoyais des jeunes qui s’y adonnaient m’a donné plus de substance à étudier. Enfin, l’ampleur qu’a prise cette forme de criminalité dans nos pays nécessite le développement des capacités afin de proposer des éléments de solutions fiables. Ce sont tous ces éléments qui m’ont guidé dans ma démarche !

Par ailleurs, j’ai écrit un essai (sorte de mini mémoire) sur la cybercriminalité, qui m’a ouvert les portes du monde professionnel, et depuis j’essaie d’apporter le maximum ce que je peux !

A part la sensibilisation/formation que tu fais à travers ton blog, est ce qu’il t’arrive d’organiser dans des écoles ou à l’université des séances pour éclairer les jeunes? 

Oui dans le cadre de mes activités pro, j’ai initié et réalisé des dizaines de séance de partage et de sensibilisation à l’endroit des jeunes. Mais les lenteurs inhérentes à l’administration ne favorisent pas une multiplication de ces séances, raison pour laquelle je travaille actuellement sur un programme de sensibilisation formation -dénué de tout protocole- avec les jeunes. Je compte créer un club sur un modèle associatif, qui aura pour but d’organiser de telles séances en l’endroit du grand public en général et des jeunes en particulier.

1

Ce problème touche surtout les personnes âgées entre 17 et 35 ans. Je veux dire que les cybercriminels ont environ cet âge.  Pourquoi selon toi?

D’abord parce que ce sont des technologies qui sont nouvelles pour les gens d’un certain âge, mais qui font juste partie de la vie des 17-35 ans, ceux qu’on appelle les digital native! De plus cette frange d’âge a été plus influencée par les TIC, avec l’essor du SMS, des réseaux sociaux, etc. Par ailleurs,  il faut reconnaitre qu’embrasser les TIC et devenir un « geek », nécessite du temps d’apprentissage dont les plus âgés ne disposent pas forcément, car plus occupés à des activités plus classiques.

Penses-tu qu’à travers ton blog les gens sont vraiment sensibilisés? Est-ce que tes posts ne sont pas dans un langage un peu trop soutenu?

J’ai reçu et continue de recevoir de nombreux mails et messages de personnes qui disent avoir appris des choses qui leur évitent à l’heure qu’il est, d’être victime de cyberdélinquants. C’est une grande satisfaction.

De l’autre côté, je pense que le style d’écriture adopté dans mon blog est conçu pour être accessible à tous, car l’objectif n’est pas de faire de la théorie mais de donner des éléments pratiques, afin que les internautes non connaisseurs de la sécurité informatique soient sensibilisés à la cybersécurité. J’essaie de faire comprendre que la sécurité c’est d’abord un concept fondamental inhérent à l’usage des TIC.

Enfin, il je pense que je pourrais faire mieux et plus simple pour toucher un plus grand nombre de personnes, et c’est ce à quoi je m’attellerai au cours de cette année. Car je compte mettre en œuvre plus de ressources utiles.

Concrètement, comment faire pour se protéger des cybercriminels? 

2

Cette question à elle seule mérite toute une année pour y répondre ! lol.. Il y a trop de choses à faire et les experts en sécurité ne sont pas prêts de pouvoir donner la solution miracle.

Cependant, la première des choses c’est d’abord intégrer que le cyberespace, c’est juste le prolongement du monde physique. Autant on a des reflexes de sécurité de base dans la vraie vie, autant on devrait en avoir lorsqu’on va sur le net. C’est vraiment la base, ensuite il y a les gestes de sécurité de premier niveau. A l’heure qu’il est, la technique de sécurité la plus vieille et la plus utilisée c’est « le mot de passe ». Ceci dit, il faut bien la maitriser et savoir l’utiliser, à savoir :

  • Avoir une bonne hygiène de mot de passe :
    • Des mots de passe forts (au moins 8 caractères, mixant minuscules, majuscules, chiffres, caractères spéciaux, etc.).
    • Avoir des mots de passe différents pour chaque compte
    • Ne jamais écrire, noter ou partager son mot de passe…

Ne jamais hésiter à prendre conseils auprès de personnes plus averties en matière de sécurité informatique

  • Eviter au maximum les sites proposant des services et/ou fichiers gratuits ou en téléchargement illicites, c’est la porte ouvert aux virus et autres vers
  • Se poser la question : « aurais-je fais ceci dans la vraie vie ? »

Pour les détails il existe de nombreux bouquins et guides et ressources qui donnent des conseils pratiques sur chaque chapitre de la sécurité, mon guide « surfer en toute sécurité sur le net » donne quelques petites astuces aussi.

Est-ce que notre pays est suffisamment équipé pour lutter contre la cybercriminalité? 

3

On ne peut raisonnablement pas dire qu’on est suffisamment équipé pour lutter contre la cybercriminalité, car même les pays les plus nantis en moyens technologiques et humains sont aussi à la peine. Mais on peut dire que notre pays a commencé progressivement à mettre en place un environnement juridique, institutionnel qui permette de lutter contre la cybercriminalité. En Afrique de l’Ouest il est de loin le pays le plus avancé en termes de structures de lutte contre la cybercriminalité, mais beaucoup de choses sont encore à faire. Mais c’est un processus progressif qui doit se faire avec le développement du partenariat public-privé et l’implication des communautés web.

Mot de fin:

La cybersécurité en général s’impose à nous, qui affirmons indiscutablement notre dépendance aux TIC chaque jour. Il faut donc rendre acteur de la sécurité tous les utilisateurs et se rendre compte des vrais enjeux, car les cybercriminels ont de beaux jours devant eux. La cybercriminalité va grandir dans notre pays, il est donc judicieux de mettre en œuvre tous les moyens, afin de garder les jeunes vers un usage licite des TIC et protéger les utilisateurs, parce que la confiance numérique est la base du développement de l’économie numérique.

Pour terminer j’invite tout le monde à télécharger gratuitement et lire mon e-book « Concevoir la sécurité Informatique en entreprise », disponible sur mon blog.

Blog: CyberCrim’Actu

Publicités

Un commentaire sur « Vladimir Aman: Son Combat Contre La Cybercriminalité En Côte D’ivoire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s