Krys Closran, Le Psy Derrière Tchié Edition

En 2013, je demandais à Krys de m’accorder une interview de lui en tant que scénariste. Sa seule réponse : « laisse-moi réaliser quelque chose d’abord, alors ton interview aura tout son sens ». Je suis heureuse donc aujourd’hui de vous présenter ce jeune ivoirien que je respecte, qui a fait voir son talent de scénariste à travers la série Psych. Personne drôle, simple et humble, il vous accompagnera pendant ce voyage de quelques minutes. Bonne découverte !

Aamlorie : Dis-nous qui est Krys en dehors de ce passionné de pub et d’écriture.

Krys : En dehors de la pub et de l’écriture, mon nom est Chrysostome Closran (On ne m’a pas demandé mon avis à ma naissance rassurez-vous). J’aime l’alloco, DJ Arafat et Bjork.  Je suis passionné de culture populaire. Je ne souris jamais sauf quand on me donne du chocolat. Je coure 8 km chaque deux jours. Après deux ans de cours, je ne maitrise toujours pas le crawl en natation…

13332715_1019113711475372_6176012682639164204_n

‘Quand j’étais stagiaire’ est la BD qui utilise le matériel de bureau pour nous faire découvrir les réalités de la condition de stagiaire en entreprise. C’est vraiment original ! Mais quelle est la vision, l’objectif réel à travers cette personnification ?

Krys : L’objectif réel c’est une prise de conscience de la condition des stagiaires dans le monde (Je rigole !). C’est juste parti d’un délire. Polman et moi avions commencé à écrire la série BD quand on entrait dans le monde « impitoyable » de l’entreprise. Il y avait des situations vraiment cocasses.

Au début on l’avait appelé « The Office » et ça devait relater les péripéties dans une entreprise lambda (Grosse Boite de la Place). C’est au fur et à mesure par souci de cohérence qu’on s’est orienté vers le stagiaire. Parce que quoi qu’on dise c’est le punching ball par excellente dans une boite. Pour résumé, l’écriture de « Quand j’étais stagiaire » était d’abord un exutoire.

Quel a été le moment qui t’a le plus marqué lorsque tu écrivais ‘Quand j’étais stagiaire’ ?

Krys : Tout le processus d’écriture était savoureux. Avec Polman, on faisait des brainstormings. Et comme le mec, c’est une putain de boite à idée, les choses fusaient. Je les attrapais au vol pour les coucher sur papier et en faire des épisodes. Le processus de création faisait la part belle à la spontanéité contrairement à d’autres histoires dont la construction est plus exigeante.

947008_975511842502226_5535137478896606364_n

En tant qu’apprenti scénariste, tu nous conduis dans l’univers de Pencil à travers une plateforme dénommée ‘Tchié’. A quoi va servir cette plateforme concrètement et qu’espères-tu réaliser avec elle?

Krys : Cette plateforme qui est dans sa phase bêta est destinée à diffuser les fruits d’un studio de création en bande dessinée nommé TChié ! L’équipe composée de Polman, Raymond (le dessinateur) et moi-même croyons en la BD comme instrument de diffusions de savoir. C’est un art populaire. Il suffit de traiter les sujets qui intéressent les africains avec talent pour susciter de l’intérêt.

D’abord Psych aujourd’hui c’est Pencil qui nous fait te découvrir un peu plus. Travailles-tu sur d’autres projets? Si oui, pourrais-tu nous en dire un peu plus ?

Krys : L’équipe et moi avons au moins une vingtaine de projets en tête et sur papier. Par exemple après « Quand j’étais stagaire », nous diffuserons un roman graphique qui parle de sorcellerie et qui se nomme « Lune de Sang ». C’est dans un style semi-réaliste avec du mystère, du sang et des larmes ! Après ça, nous ferons une excursion dans le monde des Jeunes Cadres dynamiques avec la série BD « JCD » dans un style très réaliste où beaucoup de nos amis s’y reconnaitront. Après ça nous irons dans un manga à l’africaine dénommé « Urban Garba Fighting » avec une histoire qui décoiffe ! Je garantie qu’on va beaucoup s’amuser avec Tchié !

12439049_446693052200115_5723591956311877431_n

Quels sont selon toi les aptitudes à développer pour être un bon scénariste?

Krys : Je ne sais pas. Je ne me considère pas comme tel. Je me considère comme un conteur d’histoire en formation. Cependant, selon mes recherches académiques sur le sujet. Un bon scénariste doit maitriser deux choses : La personnification c’est-à-dire savoir donner vie aux personnages et la construction c’est-à-dire savoir articuler l’histoire. Jean Van Hamme qui est un de mes maitres en la matière disait cette phrase : « Un bon scénario, c’est un bon début, un bon milieu et une bonne fin. » C’est  bête mais c’est ça ! Il faut s’amuser soi-même en lisant sa propre histoire du début à la fin. Après ça peut plaire ou pas mais au moins, ça a été fun !

Que pensent tes proches de ce talent de scénaristes que tu es entrain de développer?

Je reçois des encouragements. Mais ce n’est pas un sujet majeur de conversation dans la famille. Je pense qu’ils attendent vraiment que je fasse mes preuves. Ce qui n’est pas encore le cas. D’ailleurs, je n’aime pas les éloges. C’est toujours trompeur. Donc ça me sied absolument !

Mot de fin : Je me rappelle que Aamlorie, tu voulais m’interviewer il y a 3 ans. Je t’ai opposé un refus catégorique parce que je n’avais encore rien réalisé. Tchié ! n’est pas encore une réalisation. C’est un projet naissant mais je te remercie d’avoir ouvert cette lucarne pour en parler. Le meilleur est surement à venir. Merci pour tout !

Retrouvez Krys sur:

Facebook: Tchié Edition

Twitter: @tchieedition

14055109_1074997042553705_2003715218754532370_n

 Crédit Photos: Tchié Edition, Psych, Des Mots, Des Images

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s